Accueil
ACTUALITÉS
2NDE RENCONTRE EUROPEENNE - 2014
HUNGRY FOR RIGHTS
CALIFORNIE 2013
AG ORDINAIRE 2013
RENCONTRE EUROPEENNE - MILAN 2012
LE RESEAU
Animateur territorial
Comité International
Les partenaires
Qui sommes-nous ?
Adhesion URGENCI
Revue de presse
1 ESSAIMAGE
2 PAYSANS
3 COMMUNAUTES
METHODOLOGIE M3PC
IVe COLLOQUE 2010
ARCHIVES
LIENS
Forum
 
Inscription à la
newsletter
Email:
Security Image
 
Recherche:   
 
Colloque international de Cordoue



Participation d’Urgenci au séminaire international organisé les 13 et 14 novembre à Cordoue par Ecologistas en Accion sur le thème des circuits courts de commercialisation pour l’agriculture écologique


Ce séminaire a été organisé dans le cadre du projet EcoAgroculturas de soutien à l’agriculture écologique mis en place par Ecologistas en Accion (www.ecologistasenaccion.org), cofinancé par la mairie de Cordoue, la Fondation Biodiversidad et le FSE.
Les organisateurs de ce séminaire ont clairement affiché leur objectif de réunir une grande partie des associations et réseaux locaux, régionaux et nationaux de l’Etat espagnol rassemblant producteurs et consommateurs de l’agriculture écologique pour discuter des potentialités des circuits courts de commercialisation pour promouvoir l’agriculture biologique/paysanne/familiale et des nécessités de coordonner les nombreuses initiatives qui se mettent en place en Espagne.
Car si l’Espagne est le premier pays européen en matière de production en agriculture biologique, il reste encore très loin derrière l’ensemble des autres pays de l’UE en termes de consommation et la majeure partie des produits agricoles bio sont exportés.
Le constat est donc que la seule agriculture écologique ne garantit pas un monde rural vivant. Pour cela, il est nécessaire que se développent des circuits courts qui réduisent les intermédiaires et permettent aux agriculteurs de percevoir un prix juste pour leurs produits, en lien direct avec des consommateurs eux-mêmes sensibilisés. Ainsi, la valeur ajoutée revient aux petites exploitations et à la population rurale. Bien plus, il a été rappelé que le principe des expériences de CCC repose sur la confiance, la participation, l’indépendance du secteur agro-industriel et qu’il permet le développement d’une agriculture sociale avec sécurité de l’emploi, engagement solidaire des consommateurs et protection de l’environnement : une agriculture saine, viable et durable.
 
1   Créer les conditions de l'échange
 
Le symposium de Cordoue a donc permis de créer les conditions de l’échange et d’ouvrir des espaces de discussion pour rendre visibles et, espérons-le, articuler progressivement le nombre impressionnant de mouvements citoyens locaux de lutte pour un monde rural vivant et durable et rendre possible une alliance politique, forte et indépendante, de petits producteurs et de consom’acteurs engagés pour « construire la souveraineté alimentaire au niveau local ».
Les interventions de Kirstin Glendinning sur les CSA (Community-Supported Agriculture) au Royaume-Uni, de Mathilde Hertz-Reinaga sur les AMAP (Association pour le maintien de l’Agriculture Paysanne) en France et de Morgane Iserte sur le réseau international Urgenci des partenariats locaux et solidaires entre producteurs et consommateurs, avec celle d’Andrea Ferrante, président de l’Association Italienne de l’Agriculture Biologique, ont permis d’élargir la discussion et de surtout de donner à voir aux acteurs espagnols que la dynamique est internationale et regroupe de très nombreuses expériences, fort différentes les unes des autres.
 
 

Urgenci
> LE RESEAU > Qui sommes-nous ? > En Espagne  
2   Plusieurs expériences ont été présentées, parmi lesquelles :
 
- La Fédération Andalouse des Consommateurs et Producteurs Ecologiques (FACPE)
C’est un réseau regroupant 11 associations et coopératives de consommateurs et de producteurs écologiques et artisanaux, unis par l’objectif commun de promouvoir la consommation écologique, responsable et solidaire.
www.facpe.org/index.php
Parmi lesquelles : Almocafre, l’association s’est créée en 1994 à l’initiative d’Ecologistas en Accion et de l’ISEC (Instituto Sociológico de Estudios Campesinos) pour offrir un débouché aux quelques producteurs écologiques andalous intéressés par la vente de leurs produits sur leur terroir. Elle regroupe aujourd’hui 250 membres en lien avec une soixantaine de producteurs, et a ouvert une boutique à Cordoue.
www.almocafre.com/
La Ortiga est une association fondée en 1993 qui regroupe des consommateurs responsables ; depuis 2001, le statut a changé en coopérative de consommateurs. Elle regroupe environ 500 familles.
www.laortiga.com/
La Acequia est une coopérative de 100 personnes réparties en 10 groupes de consommateurs qui produit sur un terrain près de Cordoue 45 paniers de légumes. Leur démarche est autogestionnaire ; chaque décision est prise au consensus.

- Le réseau Nekasarea en Biscaye (voir compte-rendu de la visite d’Urgenci en septembre dernier là : blog.urgenci.net/)
Mis en place à l’initiative du syndicat agricole Ehne, le réseau Nekasarea se définit avant tout comme un mouvement social, et non un simple réseau de producteurs et consommateurs. Il est composé de 25 groupes, soit environ 500 familles et d’environ 80 exploitations.

- Lonxanet Directo : une expérience de commercialisation directe de la pêche durable en Galice
La fondation Lonxanet, créée en 2002, a pour objectif d’impliquer des pécheurs artisanaux dans des projets productifs et environnementaux dans le but de développer une pêche responsable et durable. Lonxanet Directo SL est une entreprise de vente directe des produits de la pêche artisanale de 6 associations de pêcheurs de Galice, actionnaires de l’entreprise et fournisseurs des produits.
www.lonxanet.com/index.php

- Bajo el Asfalto esta la Huerta ! (Sous le béton, un jardin !) est une coopérative de producteurs et consommateurs agroécologiques à Madrid créée en 2000 par un groupe de militants agroécologiques, inspirée directement du modèle des AMAP et CSA. Il existe aujourd’hui 5 groupes autonomes : bah.ourproject.org/
- La Rehuerta, a été lancée en 2009 par l’ISAM (Initiative pour la Souveraineté Alimentaire de Madrid), afin de former une plate-forme des différentes initiatives de production-consommation agroécologique de Madrid : gruposdeconsumo.blogspot.com/

- En Catalogne : La Repera est un réseau informel qui rassemble un grand nombre des coopératives (de producteurs et/ou de consommateurs) agroécologiques: repera.wordpress.com/ et Ecoconsum est la coordination de 20 groupes de consommateurs de produits écologiques, soit environ 1000 familles : www.ecoconsum.org/

- L’Alliance pour la Souveraineté Alimentaire des Peuples regroupe une soixantaine de collectifs, associations, réseaux et groupes de l’Etat espagnol signataires d’un manifeste « semer les résistances, récolter les alternatives » en octobre 2009. Cette alliance a pour objectif de coordonner, régionalement et nationalement, les efforts des différents groupes pour la mise en œuvre des conclusions du Forum de Nyeleni (Mali) sur la souveraineté alimentaire et prépare actuellement la rencontre pour la construction d’un mouvement européen pour la Souveraineté Alimentaire qui se tiendra à Krems en Autriche du 16 au 21 Août 2011. www.alianzasoberanialimentaria.org/